Les critères de la Marmite

Les critères de la Marmite

 

En terme de santé

Il n'est pas facile chez le rats, de disserner les parts héréditaires des parts environnementales. Chez l'humain ces diagnostiques se font aisement car nous avons tout un tas d'études, de moyens d'analyses, de diagnostiques, une connaissance très poussée du corps humain, notamment en terme de génétique.

Chez le rat, il y a quelques littératures, des gens d'expériences, des études de labo, des vétérinaires passionnés...Mais nous avons aussi beaucoup moins de moyen d'analyses de diagnostiques des maladies, de leurs causes. Avec tout ça, et en compilant les données à notre portée, nous pouvons dresser un cap à notre sélection, et adapter celui ci à toute nouvelle donnée pertinente.

C'est en cela que seul un bon suivi de tous les individus d'une lignée peut apporter un gain en terme de sélection sur un plus ou moins long terme.

1/ Faire baisser les occurences tumorales, et leur malignité.

Les tumeurs sont fréquentes, et leur forme très diverses. Tout amas de cellules est une tumeur, un kyste. En tant que tel, il ne veux rien dire. La plupart ne sont pas des formes héréditaires. Les tumeurs sont diverses et multifactorielles. On peut analyser jusqu'à un certain point leur nature, mais rarement avec certitude.

Le metabolisme du rat est très rapide, et est donc un terrain très propice aux tumeurs, car celles-ci sont la consequence d'une sollicitation trop grande de la divisions des cellules, cellules dont l'adn n'est plus bien copié. Ce "dysfonctionnement" de l'adn provoque la création en masse de cellules. La cause de cette "sur sollicitation" peut être multiple, être endogene (venant du corps : les hormones, infection, inflammation...) ou exogene (venant de l'exterieur : produit toxique, alimentation).

L'inflammation par exemple est un facteur tumorale, on peut voir souvent de petite masse de cellule se former après une blessure ou une infection sur un organe.

L'alimentation, le mode de vie, et l'environnement joue aussi un rôle.

La tumeur metastasique :le cancer généralisé.                                                                                                                                                                       Ce type de cancer, comme le cancer des os, ou de la peau, est envahissant et donc fatale. La part héréditaire n'est pas à négliger. Est ce que tous les cancers malins sont homonaux ? Est ce simplement une composante ? Il y a beaucoup de cas variés. une cause multi-factorielle. Plusieurs "combinaisons" de faiblesses génétiques et/ou environnementales entrainent ces divisions.Il n'y a pas UN gêne du cancer. Il est admis que seuls 5% des cancers soient héréditaires. Par contre on peut plus raisonnablement parler de prédisposition génétique, en essayant d'identifier les problèmes sous jacents.

Il faut aussi noter que les tumeurs hypophysaires finissent par apparaitre avec l'âge, dans beaucoup plus de cas qu'on ne se l'imagine. La tumeur hypophysaire est de loin la cause la plus grande de mortalité chez le rat. C'est d'ailleurs pour cela qu'on apparente souvent les symtomes de tumeurs aux signes de vieillesse : amoindrissement de la mobilité, perte de poids, problèmes digestifs ou reinaux, respiratoires...La tumeur hypohpysaire est particulière : on ne peut pas la diagnostiquer à la radio (l'os du crâne masquant cette partie), et la tumeur a sur le cerveau des conséquences qui se répercutent dans n'importe quel système physiologique : les reins, les poumons etc....

Il est donc important d'avoir une vue globale de la vie du rat, de ce qui lui ai arrivé, comment, comment ça a évolué. Quels sont les types de tumeurs dans la famille, et essayer de contrebalancer ces faiblesses.

2/ Les faiblesses métaboliques.

Je regroupe là dessous toutes les faiblesses qu'elles soient respiratoires, reinales, cardiaques etc ...

Là aussi pas toujours facile de savoir la part héréditaire, dans tous les cas, il n'est pas judicieux de faire reproduire un individus qui a aurait des affections lourdes comme l'épylepsie ou un épisode d'avc, des difficultés respiratoires chroniques etc...

Là encore le tableau de la famille va nous donner des indications sur l'importance de la représentation de ces problèmes dans une famille, et nous donner un indice sur la possible hérédité de ce problème, comment et SI il peut être travaillé, à quelle condition...

 

En terme de caractère

la socialisation avec les humains

Pour les mâles : j'aime les rats mous en main, j'aurais tendance à privilégier le caractère chien à sa mémère, mais je dois dire que tous les caractères sont les bienvenus tant qu'ils sont en bonne entente avec l'humain domestique. Je veux ressentir surtout de la confiance.

Pour les femelles : les femelles ont pour moi un rôle double dans la sélection en terme de caractère. Elles vont socialiser les petits, les petits vont voir leur mère dans sa relation avec l'humain aussi.

la socialisation avec les rats

Pour les mâles : Ils devront avoir passer l'adolescence avec succès, j'entends avoir reussit  à trouver leur place sans trop de vague. Certains contextes (dominants qui part, changement rapide du groupe...) peuvent être à l'origine de certaines chamailleries. En gros, on en voudra pas à un rat de s'agiter un peu et de tester l'autorité une fois devenu grand, entre 5 et 10 mois. S'il commence à faire le tyran, dominer avec blessures permanentes, s'il est stressé, provocateur mais peu sur de lui, sans jamais trouver de solutions, il est probable pour que les hormones le chatouille. Au delà de 12 mois, on peut le conséidérer associale, voir agressif hormonale.

Je souhaite ne reproduire que des rats bien dans leur peau, dominant neutre ou dominé, pourvu qu'il arrive à trouver sa place, des compromis avec ses camarades.

Pour les femelles : elles doivent être douces. Peu importe si elle sont speed ou caline, ou les deux, casanières ou curieuse, je préfère qu'elles soient de tempérament doux avec leurs congénères, même si elles sont dominantes. Elles vont éduquer les ratons et donc leur donner leur première socialisation, celle qui va compter pour leur vie de rat adulte. Et je pense surtout aux mâles pour qui la socialisation est peut être plus déterminantes car les conflits chez les mâles peuvent avoir de plus lourdes conséquences (ils sont plus bourrins et plus hormonés ^^).

Le caractère ça se travaille, et dans le choix du couple, comme pour la santé ou les phénotypes.

 

En terme d'apparence : les phénotypes et les génotypes.

Ces critères sont surtout des critères esthétiques, donc moins important à mes yeux que la santé et le caractère. Voilà ce que j'aimerais développer comme aspects :


- tête large, large museau.
- grand gabarit, grande carrure.
- variétés niveau oreilles ( standard et dumbo)
- variété niveau poil (lisse, rex, double rex)
- couleurs appréciées : mink et ses dérivés, topaze.

 

 

En terme de sélection



- combiner des familles de rats qui peuvent s'apporter des choses en terme de santé et de caractère.

- travailler des familles de rats sur la base du mink et/ou du red.

- une variété de rat base noire et base agoutie.

- agrandir les familles en gardant les bénéfices santé/caractère en passant notamment par des porteurs.

- suivre plusieurs branches  tout en controlant l'expansion de leur famille en limitant les reproducteurs et en choisissant des partenaires qui feront eux aussi un travail sérieux, de suivi et de reproduction.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site